F | D

Le Tuk-Tuk est de retour !

Publié le 20 May 2019

Un service d’accompagnement et de transport intergénérationnel

Après une première édition couronnée de succès l’année passée, l’association REPER revient avec son projet social et intergénérationnel «Un Tour en Tuk-Tuk ?» du 3 juin au 26 juillet. La nouveauté réside dans le fait qu’un seul véhicule couvrira en même temps le territoire des deux communes partenaires, Villars-sur-Glâne et Fribourg. Ce projet est soutenu par le canton de Fribourg dans le cadre de sa politique cantonale en faveur des personnes âgées Senior+.

Le projet

«Un Tour en Tuk-Tuk» consiste à favoriser le lien social dans une perspective intergénérationnelle, en offrant aux citoyen-ne-s, et en priorité aux aîné-e-s, un service de transport convivial, écologique et gratuit pour des déplacements sur les deux communes. Il permet également à des jeunes adultes de bénéficier d’un Mini-Job REPER en tant qu’Ambassadeur ou Ambassadrice Tuk-Tuk, chargé-e de l’accueil des personnes et de la conduite du véhicule.

Que ce soit pour faire une course ou simplement pour se balader, un Tuk-Tuk électrique circulera en même temps à Villars-sur-Glâne et à Fribourg sur une période de 8 semaines, du 3 juin au 26 juillet, du lundi au vendredi, entre 9h et 17h. L’offre est gratuite et couvre le territoire de ces deux communes.
 
Pour réserver le Tuk-Tuk, un numéro de téléphone portable, le 076 823 19 57, est à disposition des personnes intéressées.
 

REPER s’occupe du suivi du projet ainsi que de la sélection, de l’engagement et du coaching des Ambassadeurs et Ambassadrices Tuk-Tuk. Ces personnes sont résidentes des deux communes partenaires. Elles sont inscrites au chômage ou au service social communal, ou ont été rencontrées dans le cadre des permanences sociales de rue des travailleurs et travailleuses sociaux de REPER. Les jeunes adultes de 18 à 25 sont engagés en priorité.

undefined

Les objectifs 

« Un Tour en Tuk-Tuk ? » comporte plusieurs facettes. A travers ses trois objectifs principaux, il relie de manière innovante et originale le domaine social et intergénérationnel, tout en intégrant une composante écologique.

 
1. Un lien social et intergénérationnel : «Un Tour en Tuk-Tuk» vise à favoriser le lien social entre les jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices Tuk-Tuk et les aîné-e-s. En effet, les personnes engagées n’ont pas pour principale fonction de conduire le Tuk-Tuk, mais bien davantage de donner à ce projet un esprit de convivialité propice aux échanges.Nous espérons d’ailleurs que le dialogue se poursuivra au-delà de la prestation de transport, et que les conducteurs et conductrices seront amené-e-s, par exemple, à aider les aîné-e-s à porter leurs courses jusqu’à devant leur porte.
 
2. Un moyen d'insertion sociale et professionnelle : Le Mini-Job d’ Ambassadeur ou Ambassadrices Tuk-Tuk permet à ses bénéficiaires de vivre une expérience valorisante et originale. Pour celles et ceux qui en ont besoin, ce Mini-Job offre également l’opportunité de se reconnecter à une forme de réalité professionnelle tout en bénéficiant d'un accompagnement par un travailleur ou une travailleuse sociale de REPER, en lien avec le «Pôle Mini-Jobs» (www.pmj-reper.ch) de REPER. Les participant-e-s bénéficient d’un contrat de travail et d’un salaire.
 
3. Un mode de transport écologique : Par l’utilisation d’un véhicule électrique, «Un Tour en Tuk-Tuk» s’inscrit aussi dans une démarche de sensibilisation et de conscientisation à la mobilité douce.

  

L’édition 2018 

Pour rappel, la première édition du projet «Un Tour En Tuk-Tuk ?» a eu lieu l’année passée du 14 mai au 13 juillet à Villars-sur-Glâne et du 3 septembre au 26 octobre à Fribourg. Elle a été couronnée de succès :
 
A Villars-sur-Glâne, le Tuk-Tuk a parcouru 2'111 km, réalisé 330 courses pour des personnes de 0 à 98 ans, mais en majorité des aîné-e-s. A Fribourg, le Tuk-Tuk a parcouru 1'483 km, réalisé 154 courses et pris en charge plus de 300 personnes, dont la moitié étaient des aîné-e-s. Le Tuk-Tuk a été utilisé aussi bien pour des déplacements utiles que pour faire des balades. Des aîné-e-s l’ont par exemple souvent appelé pour faire une promenade avec leurs
petits-enfants, mais aussi pour se rendre à l’hôpital ou à la pharmacie.
 
18 jeunes âgé-e-s entre 18 et 30 ans ont bénéficié de Mini-Jobs REPER dans le cadre de ce projet. Leurs tâches ont consisté à assurer la conduite du Tuk-Tuk, la gestion des réservations, l’accueil et le lien avec les utilisateurs et utilisatrices, ainsi que la promotion du projet.